Non classé

6 juin 2018

La librairie Gibert, partenaire historique de Coeur de Ville en Lumières

Lieu culturel incontournable du centre ville, situé place des Martyrs de la Résistance face à la Préfecture et au cœur de l'Ecusson, la librairie Gibert est dirigée depuis 2000 par Sylvie Fontaine. Multi-culturel, généraliste et universitaire, ce lieu emblématique de la ville ayant pour devise « Gibert Montpellier la culture à tous les étages » s'implique dans la vie associative, économique et culturelle de la cité en participant notamment dès le début à Coeur de Ville en Lumières. C'est pour en savoir un peu plus sur les motivations et le regard de la dynamique directrice de la librairie que nous avons souhaité la rencontrer et recueillir pour vous son témoignage. Bonjour et merci de nous accueillir dans votre joli bureau du dernier étage de la librairie. Merci aussi de bien vouloir répondre à nos questions.

Tout d'abord, pouvez-vous nous dire depuis quand date le partenariat de la librairie Gibert et de Coeur de Ville en Lumières ?

Sylvie Fontaine : « Initié en 2014 par la Chambre de Commerce dont je fais partie, Coeur de Ville en Lumières est au cœur de nombreux événements comme le Grand Bazar. De 2012 à 2014, je suis trésorière de la CCI Montpellier, puis vice présidente de 2014 à 2016. Je suis donc naturellement impliquée dans ce type de manifestations » « Coeur de Ville en Lumières nait réellement de discussions entre les commerçants lors des commissions « commerce » qui se déroulent à intervalles réguliers à la CCI de Montpellier. L'idée pour nous était de rendre le centre ville plus attractif et de créer un événement de fin d'année marquant. Ainsi, on décide spontanément de lancer Coeur de Ville en Lumières en 2014. » « A l'époque, mis à part nous, peu de monde y croyait. Pour cette première édition on choisit 5 sites de l'Écusson : la Préfecture, Saint-Denis, Saint-Roch, l'Arche Jacques Coeur et la CCI de Montpellier sur la façade de laquelle sont projetés quelques jeux de lumières. »  

Comment se déroule cette première édition ?

Sylvie Fontaine : « Le succès de l'événement dépasse toutes nos espérances. Avec la petite communication que nous avons faites, nous avons réussi à fédérer un très grand nombre de spectateurs. Déjà en 2014, nos messages postés sur les réseaux sociaux nous permettent de toucher un large public, notamment les étudiants, mais pas seulement. Dès le deuxième soir, les rues sont pleines de monde. Les services de sécurité mobilisés ont presque été dépassés. Et les années d'après, cela n'a cessé de s'amplifier jusqu'à atteindre l'ampleur que l'on connait aujourd'hui. » « Au départ, l'idée était de faire un parcours marchand pour que les commerçants puissent en profiter pour illuminer leurs façades et participer activement à la fête. Dès la première année, on a ouvert nos boutiques plus tard qu'à l'accoutumée pour permettre aux visiteurs de découvrir nos magasins en nocturne. Les gens sont venus avant tout pour les illuminations, pas forcément pour les boutiques. Mais cet événement est tout de même l'occasion pour nous et les services municipaux de mettre le centre ville et les commerces en valeur. » « Pour Coeur de Ville en Lumières, on fait les guirlandes et les décorations en commun. Même si les gens n'achètent pas forcément lors des trois soirées dédiées à l'événement, ils regardent les vitrines et reviendront certainement plus tard pour faire leur shopping de fin d'année. »  

Quelles modifications apporteriez-vous aux modalités propres à l'événement ?

Sylvie Fontaine : « La date arrêtée n'est peut-être pas assez près des festivités de fin d'année. Lors de ces trois soirées, si on veut attirer les gens dans nos boutiques, il faut leur proposer quelque chose de nouveau, d'exceptionnel. Ce peut être l'occasion de faire des remises particulières. On peut aussi envisager une tombola qui dynamiserait en amont le Coeur de Ville en Lumières et inciterait à l'achat durant les trois soirées des illuminations. » « Étendre l'événement sur l'ensemble du territoire municipal afin d'éviter les mouvements de foule et permettre à un plus grand nombre de prendre part à la fête et d'admirer un maximum de spectacles serait aussi une piste d'amélioration .»  

Pour vous, que représente Coeur de Ville en Lumières en terme d'événement annuel ?

Sylvie Fontaine : « Les animations de lumières proposées sont vraiment de très grande qualité. Elles participent à faire de l'événement un spectacle de qualité internationale. C'est aussi un moment de partage fort entre toutes les générations, un événement familial et amical de haut niveau. Toutes les générations sont rassemblées : parents, grand-parents, enfants, étudiants etc. C'est une osmose durant les trois soirées, tout le monde s'émerveille, il y a une très bonne sécurité et tout se passe très bien. »  

Que vous apporte concrètement le partenariat Gibert/Coeur de Ville en Lumières ?

Sylvie Fontaine : « Coeur de Ville en Lumières permet de faire connaître Montpellier, de montrer le dynamisme culturel de la ville et participe à son développement économique. Cela permet aussi de redynamiser le centre ville, d'y faire venir de nouveaux clients et notamment ceux qui n'y venaient plus ou beaucoup moins. » « Grâce à cet événement, on parle de Montpellier en bien. Bravo à la ville pour le niveau des programmations proposées, mais aussi pour l'organisation et les conditions de sécurité particulièrement exceptionnelles. »

Allez-vous renouveler votre implication auprès de la ville de Montpellier et de la CCI pour l'édition 2018 ?

Sylvie Fontaine : « Oui, je renouvelle mon implication en tant que commerçante pour l'édition 2018. En tant que partenaire historique, on a participé financièrement dès la première année et on poursuit l'aventure ! » Merci à vous pour votre disponibilité et vos réponses. Nous vous souhaitons une belle édition 2018 !
  • En savoir + sur la librairie Gibert :
Site internet de la librairie Page Facebook : Librairie Gibert de Montpellier
2 mai 2018

Un Coeur de Ville en Lumières Hyperlapse

© Nicolas Polizzi
Nicolas Polizzi alias Nips_O est un photographe, vidéaste, spécialiste des effets spéciaux et télépilote de drône basé à Montpellier. Diplômé d'une école d'audiovisuel, il crée en 2015 sa propre entreprise de production et de post-production de films. Spécialisé dans l'événementiel et l'institutionnel, Nicolas Polizzi parcourt la France et le monde, souhaitant avant tout intervenir un peu partout et aller à la rencontre de ses clients. Son domaine de prédilection est l'Urbex, contraction des mots "urban" et "exploration", autrement dit, Exploration Urbaine. Son amour de l'image et de la ville l'a récemment conduit à réaliser une vidéo Hyperlapse en plein centre de Montpellier, à l'occasion de l'édition 2017 de Coeur de Ville en Lumières :   [embed]https://youtu.be/86g5ucwLiH4[/embed]
© Nicolas Polizzi
Pour prolonger le plaisir et en savoir un peu plus sur la démarche de Nicolas Polizzi voici, à travers quelques questions, un retour sur une expérience unique et un résultat exceptionnel.

***

Bonjour Nicolas, comment vous est venue l'idée de filmer l'édition 2017 de Coeur de Ville en Lumières ?

« J'aime beaucoup le light painting et les jeux de lumières nocturnes. Après avoir vu une vidéo hyperlapse filmée à Saint-Etienne, j'ai voulu tester cette technique à Montpellier. Et je me suis dit que la fête des lumières de fin d'année était une occasion idéale ».

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur l'hyperlapse ?

« Une vidéo hyperlapse est faite à partir d'une série de photos. Ma vidéo réalisée pour Coeur de Ville en Lumières dure 47 secondes. Et il faut compter 25 images par seconde. Ici, j'ai utilisé 1400 photos sur la totalité des clichés pris durant les 3 soirées ». « La technique de prise de vue est assez fastidieuse. Il s'agit de faire un cliché mètre après mètre en respectant à chaque fois un intervalle de 10 secondes. Comme je travaille de nuit, il faut que le temps de pause soit long. Ce film a donc été réalisé sur 3 jours. J'étais sur place de 18h à 22h chaque soir ».
« En plus du temps de présence sur l'événement, la vidéo a nécessité 2 semaines de montage ».

Pourquoi avez-vous opté pour la technique de l'hyperlapse ?

« J'ai regardé ce qui c'était fait auparavant à Montpellier dans le domaine de la photo et de la vidéo. Il y avait du Timelapse (série de photos prises du même point de vue, sans déplacement), mais pas d'hyperlapse. C'était donc pour moi un choix à la fois stratégique et esthétique. Je voulais couvrir toutes les animations, donner à voir tous les lieux mais avec un rendu relativement court. L'hyperlapse permet cela. Il condense les choses, il offre un bel aperçu d'un événement en très peu de temps. On s'en rend particulièrement compte durant la série de photos réalisées au niveau de l'arc de triomphe. Ici, le décompte représente des minutes et non pas des secondes comme on pourrait le croire à première vue ».    

Comment se déroule concrètement votre travail ?

« Je fais une photo, j'avance d'un mètre et je fais une autre photo. J'ai des écouteurs sur les oreilles, j'avance et je fais mes prises de vue. C'est parfois un peu difficile avec la foule. Les gens ne comprennent pas toujours ce que je fais et de mon côté je ne veux pas déranger. Ceci dit, la foule donne un effet de vitesse intéressant ».

Comment avez-vous imaginé votre travail pour Coeur de Ville en Lumières ?

« C'était une phase de test, je n'avais jamais fait ça ! Je voulais vraiment me mettre dans la peau de quelqu'un qui visite les lieux, qui admire chaque animation proposée. Je voulais mettre en valeur l'événement et le marché de Noël, réaliser une sorte de parcours touristique idéal, sur mesure, à la hauteur de l'événement ». « J'avais fait au préalable un parcours pour évaluer le temps et les distances. A partir d'une Google map, j'avais prévu 14 heures de présence sur place pour les 3 soirs ».

Avez-vous des envies particulières pour la prochaine édition ?

« Je pense refaire une vidéo hyperlapse. Je suis en train de réaliser un autre film de nuit à Montpellier, entre le pont de l'autoroute et le rond point près de la mairie. Il existe déjà beaucoup de vidéos hyperlapse mettant en scène la ville de jour, mais pas de nuit. » « Pour l'édition 2018 de Coeur de Ville en Lumières, je compte faire une nouvelle vidéo hyperlapse. Je souhaite améliorer le rendu. Pour l'instant je suis le seul à faire ça ».

Allez-vous vous y prendre différemment ?

« Je pense mettre un gilet réflechissant pour qu'on m'identifie bien. Pourquoi pas avec le logo de la ville et celui de ma société. Ainsi le public pourra se rendre compte que je suis en plein travail. Je pourrais me faufiler plus facilement dans la foule. Je vais essayer d'améliorer les points de vue, la stabilisation et couvrir tous les sites retenus pour le parcours 2018. La difficulté majeure, c'est le déplacement latéral, celui qui donne cet effet visuel caractéristique. Dans la foule c'est parfois un peu compliqué de l'obtenir ».

Quel est votre ressenti concernant cette manifestation annuelle ?

« Coeur de Ville en Lumières est un événement génial. J'aimerais qu'il dure plus longtemps, sur une semaine pourquoi pas ! ».
« J'adore les jeux de lumières. Je pense que pour les enfants c'est intéressant. C'est important de leur montrer ce qu'on peut faire avec la lumière. Aujourd'hui, le mapping est à la base de nombreuses campagnes publicitaires, notamment en Asie. C'est un métier qui va de plus en plus se développer. »
« J'ai aussi trouvé très intéressant le jeu de géolocalisation proposé cette année en partenariat avec les commerçants du centre ville je crois. »
  Merci à vous Nicolas et rendez-vous fin 2018 pour votre prochaine vidéo de Coeur de Ville en Lumières !
13 mars 2018

Les Luminaires Boudard, une institution montpelliéraine

Boutique emblématique et totalement associée à l'identité de la ville, Les Luminaires Boudard existent depuis 1920. En 1933, le grand-père de l'actuelle propriétaire Maguelonne Boudard Canac, s'installe à Montpellier, au 32 de la rue Foch. Depuis la création de la boutique, trois générations se succèdent pour faire vivre une passion commune : la lumière. « Depuis 1933 notre famille est installée rue Foch, à deux pas de la préfecture, toujours au même endroit », nous précise Maguelonne Boudard Canac qui nous accueille au milieu de ses magnifiques luminaires pour nous en dire un peu plus sur Coeur de Ville en Lumières. Elle particpe en effet à l'événement depuis 2014, date de la première édition.

Les Luminaires Boudard s'associent à Coeur de Ville en Lumières

« J'ai tout de suite abondé dans cette idée, je suis depuis toujours sensibilisée à la lumière ».

Les Luminaires Boudard font partie des partenaires historiques de Coeur de Ville en Lumières. En 2014, ils sont une dizaine de commerçants du centre à se positionner en faveur de ce nouvel événement. Au-delà de leur enthousiasme pour l'idée, chaque commerçant offre une aide financière. En effet, le Comité Plein Centre cofinance depuis le début chacune des éditions.

« Les petits commerçants ont humanisé l'événement dès le début de l'aventure »

« Dès la première année, nous choisissons d'ouvrir la boutique jusqu'à 21 heures. Les gens ne rentrent pas forcément dans les magasins, et d'ailleurs ce n'est pas pour nous l'objectif premier. L'idée est plutôt de faire venir dans le quartier des personnes de la ville ou de l'extérieur qui n'ont pas l'habitude de venir. En laissant la boutique éclairée, nos vitrines sont valorisées et nous envoyons un signal fort, celui de participer à la fête et de nous associer à la magie du moment ».

Quel est selon vous l'intérêt de participer à Coeur de Ville en Lumières ?

« Dès la première année, les gens étaient heureux, ravis de déambuler dans les rues et de profiter de ce magnifique spectacle. Tout le monde, les parents comme les enfants, avait les yeux écarquillés ». « Personnellement, participer à cette belle fête populaire, c'est l'occasion de s'associer à un événement d'ampleur, de m'associer à la ville, à la thématique des lumières et d'offrir aux visiteurs une belle vitrine, digne du spectacle offert. C'est aussi l'occasion de présenter aux visiteurs venus de la région mais aussi de plus loin un moment féérique et unique ».

« Valoriser notre boutique en nous associant à un tel événement est pour moi une évidence ».

Suite à l'événement, constatez-vous de réelles retombées pour votre boutique ?

« Durant les jours et les semaines qui suivent Coeur de Ville en Lumières, les clients en parlent beaucoup. On mesure un vrai engouement durant toute la période des fêtes de fin d'année. Bien que difficiles à mesurer précisément, il y a évidemment des retombées économiques positives pour notre activité ».

« Il fallait que l'événement ait lieu à ce moment là, avant les fêtes de Noël »

Comment envisagez-vous l'édition 2018 ?

Partenaire historique de l'événement depuis 2014, les Luminaires Boudard s'associent naturellement chaque année à Coeur de Ville en lumières. La thématique mais aussi la ferveur populaire et la beauté de l'événement font que le partenariat tombe sous le sens. Alors, quand nous demandons à Maguelonne Boudard Canac si elle compte renouveler son engagement en 2018, la réponse ne se fait pas attendre :

« Pour 2018, c'est oui !  ».

Mais elle apporte toutefois une précision : « en 2018, nous opterons probablement pour du mécénat, mais nous serons présents, sans aucun doute ! »

Quels changements apporteriez-vous à votre boutique pour l'occasion ?

« Je pense qu'il faudrait encore plus développer le clin d'oeil, la connotation aux lumières. Je parle en tant que commerçante évidemment. Ce serait bien si toutes les boutiques du centre faisaient un éclairage spécifique de leurs vitrines. Ce serait bien de marquer l'événement en mettant encore plus l'accent sur les lumières. En mettant aussi en place des vitrines encore plus jolies. De notre côté, nous allons accentuer l'éclairage de nos vitrines. Faire une proposition spécifique, totalement dédiée à l'événement ». Merci à Maguelonne Boudard Canac pour son accueil et pour son enthousiasme. Rendez-vous en décembre 2018 !
21 février 2018

La Nef, un lieu d’art et de lumière

Adresse montpelliéraine encore relativement confidentielle, La Nef est un espace de vente dédié aux métiers d'art contemporain. Il y est question d'artisanat, de pièces uniques et travaillées avec soin par des artisans d’art venus des quatre coins de l'hexagone. Alors c'est tout naturellement que ce lieu pas comme les autres a choisi, à l'instar de nombreux autres commerçants du centre, de s'associer à l'événement montpelliérain Cœur de Ville en Lumières.

La Nef, un lieu d'exception à Montpellier

Située rue de l'Université, aux abords de l'Agora, la boutique est fondée en mars 2015. Depuis bientôt trois ans, La Nef Atelier d'Art de France est installée en plein cœur historique, dans les murs de la Chapelle de la Visitation restaurée et aménagée à cet effet. Émanation d'Ateliers d'art de France fédérant plus de 6000 artisans d'art, artistes et manufactures à travers le pays, La Nef offre à sa clientèle un éventail d'œuvres et de pièces exceptionnelles renouvelées chaque trimestre.

"Nous proposons des pièces uniques à la vente, mais nous sommes une boutique, pas une galerie d'art"

Parmi les thématiques régulièrement proposées par La Nef, on retrouvera très prochainement des pièces dédiées aux animaux. Cette thématique fait d'ailleurs l'objet d'un partenariat avec le zoo de Montpellier. « C'est l'occasion pour nous de faire des échanges de communication avec les équipes du zoo », indique l'assistante commerciale de La Nef.

La Nef s'associe à Cœur de Ville en Lumières

En décembre 2017, les responsables du lieu ont souhaité tenter l'expérience d'une ouverture nocturne durant les trois soirées de Cœur de Ville en Lumières. Les 30 novembre, 1er et 2 décembre, La Nef est restée ouverte jusqu'à 22h. A cette occasion, le lieu a bénéficié de l'incroyable flot de visiteurs venus admirer les animations projetées sur la façade de l'Agora.

Comment le partenariat s'est-il réellement mis en place ?

« Un responsable de la ville est venu nous informer des animations prévues à l'Agora. Il nous a proposé de nous associer à l'événement en nous suggérant de rester ouvert durant les trois nocturnes. Après un petit temps de réflexion, nous avons choisi de tenter l'aventure. C'était pour nous une formidable opportunité de faire connaître La Nef auprès d'un large public et de nous associer à un tel événement ». « Nous avons trouvé un public intéressé, curieux et respectueux du lieu. On a eu quelques appréhensions en amont de l'événement, quelques craintes liées aux mouvements de foule, notamment à l'intérieur de notre boutique qui présente des objets très fragiles. Mais au final, on n'a eu aucun problème, pourtant le nombre de visiteurs a été très important durant les trois soirées. Nous nous sommes organisés pour encadrer le flux d'entrées et de sorties et tout s'est bien passé ».

"Un événement fédérateur et un timing idéal pour les commerçants"

Suite à ce partenariat, avez-vous pu constater de concrètes retombées ?

« Début décembre, c'est le moment idéal pour faire découvrir la Nef. C'est un lieu parfait pour faire des cadeaux et ceux de fin d'année en particulier. D'ailleurs, nous avons eu de grosses retombées suite à l'événement».

"Le public de Cœur de Ville en Lumières est émerveillé, il a envie de voir de belles choses. Et nous, on aime les publics émerveillés"

« En terme de ventes, cela représente une belle augmentation. Nous avons reçu durant les trois nocturnes plus de 2000 visiteurs, 10 fois plus qu'en temps normal. Quelques belles ventes ont eu lieu durant l'événement. Et ensuite, nous avons constaté une augmentation significative des ventes durant tout le mois de décembre ».

Conseilleriez-vous à d'autres commerçants d'ouvrir leurs boutiques durant les trois nocturnes de Cœur de Ville en Lumières ?

« C'est une bonne chose de participer à Cœur de Ville en Lumières et de voir que chaque année le succès croît. Après, cela dépend de ce que chaque commerçant propose à la vente. Mais globalement cela est très intéressant pour un commerce de s'associer à l'événement, surtout au moment des fêtes de fin d'année ».

"Nous serons présents en décembre 2018 pour la 5è édition de Cœur de Ville en Lumières"

Comment envisagez-vous l'édition 2018 Cœur de Ville en Lumières ?

« On va aménager encore plus l'espace, le penser et l'optimiser en terme de flux. On va faire en sorte que les objets soient encore plus mis en valeur et que le public puisse se déplacer confortablement dans toute la boutique. On va également travailler pour l'occasion une thématique un peu spéciale. ». La responsable de La Nef nous chuchote qu'une belle surprise se prépare pour l'occasion. Alors surtout, si vous flânez du côté de l'Agora pour les illuminations de décembre, n'oubliez pas de faire un saut à La Nef pour découvrir le lieu, les pièces exposées et la surprise préparée par l'équipe.
8 décembre 2017

Quand les montpelliérains s’emparent des Lumières

Corinne, aux manettes du Blog d'une Provinciale, nous propose cette superbe vidéo réalisée par ses soins durant l'édition 2017 de Coeur de Ville en Lumières à Montpellier. Événement festif de fin d'année, les illuminations projetées sur les façades des plus beaux monuments de la ville sont l'occasion pour tous les montpelliérains et les touristes de partager un moment convivial le temps d'une balade nocturne. C'est pour prolonger la parenthèse enchantée et l'offrir au plus grand nombre que Corinne nous offre avec joie ce très joli montage vidéo.  En attendant l'édition 2018, qui promet elle aussi d'être incroyablement spectaculaire, regardez-le et partagez-le !
© Leblogduneprovinciale
7 décembre 2017

Préparons ensemble le Coeur de Ville en Lumières 2018

Coeur de Ville en Lumières 2017 s'achève tout juste et nous travaillons déjà à l'édition 2018. Pour la préparer au mieux et vous offrir un spectacle à la hauteur de vos attentes et de vos envies, nous vous proposons de donner votre avis !
  • Vous avez aimé cette édition ? Aidez-nous à préparer la prochaine en répondant à notre enquête de satisfaction.
[caption id="attachment_636" align="alignnone" width="960"] © CCI Hérault[/caption]
3 décembre 2017

Un Coeur de Ville en Lumières et en famille

[caption id="attachment_628" align="alignleft" width="1024"] © Les Aventures des Petits Pois[/caption] Comme le dit si justement Caroline du blog montpelliérain Les Aventures des Petits Pois, on sait qu'on est vraiment entré dans la période de Noël une fois la traditionnelle sortie nocturne en famille effectuée. A Montpellier, les festivités de fin d'année débutent généralement par les illuminations projetées sur les monuments de la ville. On choisit un des 3 soirs annoncés, on réunit toute la petite tribu, on s'équipe de gants, de bonnets et autres doudounes et hop, tout le monde dehors pour une balade nocturne pleine de lumière et de joie. Petit tour des festivités nocturnes avec Caroline et sa petite famille. Direction les illuminations mettant en lumière le musée Fabre, la Préfecture, l'Arc de Triomphe et la Cathédrale Saint-Pierre. Parmi les 11 sites illuminés cette année, la famille de Caroline a choisi ces 4 lieux. [video width="1280" height="720" mp4="http://lumieres-montpellier.fr/wp-content/uploads/2017/12/videoplayback.mp4"][/video] © Les Aventures des Petits Pois
  • Pour découvrir toutes les photos, les vidéos et les conseils de Caroline pour un Coeur de Ville en Lumières et en famille réussi, allez lire sur son blog Les Aventures des Petits Pois l'article dédié !
28 novembre 2017

Cœur de Ville en Lumières, les nouveautés 2017

Événement montpelliérain incontournable de fin d'année, Cœur de Ville en Lumières nous offre pour cette 4è édition de belles nouveautés. De nouveaux sites illuminés, des invités de prestige, des animations artistiques et ludiques et une application dédiée aux illuminations et à un jeu de géocatching, en partenariat avec les commerçants du centre ville. Découvrez sans plus attendre le détail de toutes ces belles surprises !

1. Trois nouveaux sites

En 2016, Cœur de Ville en Lumières proposait un parcours déjà très riche. Cette année 3 lieux s'ajoutent à la liste déjà prestigieuse : l'Agora, la Cathédrale Saint-Pierre et la place Notre Dame.

2. Un partenariat

Seconde nouveauté, le partenariat avec 5 écoles artistiques de Montpellier qui s'emparent de 4 sites sur lesquels seront projetées leurs créations.

3. Un spectacle de rue

Cette année la Compagnie La Belle Zanka nous offre une parade nocturne à travers le centre-ville de Montpellier.

4. Une application

Totalement dédiée à l'événement, l'application vous donne accès, entre autres, à l'affiche en réalité augmentée, au plan interactif de l'événement et au making of du Cœur de Ville en Lumières.

5. Un jeu

Jouez durant les 3 jours de Cœur de Ville en Lumières avec les commerçants du centre ville et via le jeu en téléchargement sur l'application. Tentez de gagner des lots et des bons de réduction !
27 novembre 2017

Cœur de Ville en Lumières : 10 conseils pour profiter de votre soirée

Moment incontournable et festif de cette fin d'année, Cœur de Ville en Lumières réunit parents, enfants mais aussi bandes d'amis autour d'un spectacle magique. Si vous voulez faire plaisir aux petits comme aux grands qui vous sont chers, proposez-leur, la nuit venue, une jolie soirée, le 30 novembre, le 1er ou le 2 décembre. Emmenez-les admirer les façades illuminées des 11 édifices les plus prestigieux de Montpellier. Offrez-leur du rêve !

Pour que la fête soit vraiment au rendez-vous, nous vous donnons 10 conseils indispensables. Comment venir ? Où trouver toutes les informations utiles ? Quelles sont les animations prévues ? Bref, pour tout voir dans les meilleures conditions, suivez le guide !

1. Prévoir toute la soirée

Les illuminations débutent à 18h30. Nous vous suggérons d'anticiper un peu et de consacrer toute la soirée à l'événement. Profitez de cette occasion pour vous balader en ville, pour regarder les vitrines de Noël des commerçants, pour prendre un chocolat chaud sur une terrasse chauffée et sélectionner les illuminations que vous souhaitez voir en premier.

2. Préférer les transports en commun

Ayant attiré plus de 200 000 spectateurs lors de la précédente édition, il y a fort à parier que Cœur de ville en Lumières 2017 remporte cette année encore un franc succès. Aussi, pour être serein et décontracté, utilisez les transports en commun pour vous rendre au centre-ville rapidement et en toute tranquillité. + de renseignements sur le site de la TAM

3. Bien s'équiper

Pensez à bien vous couvrir et à vous chausser confortablement pour être prêt à arpenter les rues de Montpellier et admirer chaque projection dans les meilleures conditions.

4. S'informer sur place

Si vous avez la moindre question, sachez que durant les 3 soirées de fête, 2 points infos vous renseignent en permanence durant l'événement. L'un se situe à l'office du tourisme et l'autre sur l'esplanade du Peyrou.

5. Utiliser l'application

Téléchargez l'application, pour Apple ou Androïd, entièrement dédiée au Cœur de Ville en Lumières 2017. Vous pourrez accéder à la carte interactive, à l'affiche en réalité augmentée et à d'autres surprises.

6. Imprimer le programme

Vous pouvez aussi imprimer le programme téléchargeable en version pdf sur le site web de Cœur de Ville en Lumières.

7. Profiter des animations commerçantes

Durant les 3 jours consacrés à l'événement, les commerçants du centre-ville de Montpellier se mobilisent pour vous faire gagner des lots et des bons d'achat.

8. Découvrir les animations ludiques

Sur l'esplanade du Peyrou, des animations ludiques dédiées aux enfants mais aussi aux adultes vous sont proposées durant les 3 nocturnes.

9. Admirer le spectacle de rue

La compagnie de rue La Belle Zanka vous offre une belle parade sur échasse. Une occasion supplémentaire de vivre un Cœur de Ville en Lumières d'exception, placé sous le signe du spectacle.

10. Découvrir le marché de Noël

Et enfin, profitez de votre fin de journée en centre-ville pour aller vous promener dans les allées du marché de Noël et ajouter un peu plus de magie à ces festivités de fin d'année.
16 novembre 2017

Cœur de Ville en Lumières revient à Montpellier du 30 novembre au 2 décembre

Cœur de Ville en Lumières, le rendez-vous annuel nocturne, festif, culturel et technologique de Montpellier, se déroule chaque année durant 3 jours. A cette occasion, le centre-ville bat au rythme d'animations visuelles et sonores spécialement conçues pour mettre à l'honneur le patrimoine architectural de Montpellier. Du 30 novembre au 2 décembre, déambulez dans l'Écusson et admirez les 11 édifices sélectionnés pour l'occasion. Parcourez les ruelles pittoresques et ne manquez pas les prouesses technologiques déployées pour vous offrir 3 jours de spectacles oniriques, futuristes et joyeux, parfois intrigants mais toujours magiques !

Une fête tout public et gratuite

Le programme de l'édition 2017 est dense et réjouissant. Pour séduire le plus grand nombre tout en faisant preuve d'une grande exigence artistique et technologique, les créateurs des 11 projections ont conçu des animations "images et sons" aux styles et aux thématiques très variées. Les enfants comme les adultes vont plonger au cœur de la matière et de l'infiniment petit avec "Intra-Muros" projeté sur la façade de l'Arc de Triomphe, suivre les déambulations d'un jeune magicien en quête de savoir au Peyrou ou encore admirer des animaux fantastiques sur l'arche de la rue Jacques Cœur. Chacun pourra choisir de suivre le programme comme bon lui semble ou préférer se rendre dans l'une des 4 zones mises en avant pour l'occasion.

Un rendez-vous hautement technologique

 Cette année, sur les 11 spectacles, 7 sont réalisés par des professionnels et 4 par des élèves issus d'écoles artistiques montpelliéraines. C'est le fleuron des maîtres des effets spéciaux, du graphisme et de l'animation qui se met au service de la ville pour le plus grand plaisir des spectateurs. En 2 mois les étudiants ont réalisé 4 films d'animation projetés sur les façades de la Cathédrale Saint-Pierre, de l'Agora et de la Place Notre Dame, avec en bonus une Game Zone dédiée, comme son nom l'indique, aux jeux vidéo. Les artistes déploient leurs talents au Peyrou, à la Préfecture, sur l'Arc de Triomphe, le musée Fabre, l'église Saint-Roch, l'hôtel Saint-Côme ou encore le rue Jacques Cœur. L’envie de se dépasser et d'éblouir le public est tel que les professionnels comme les étudiants se surpassent encore cette année pour vous en mettre plein les yeux !
6 juin 2018

La librairie Gibert, partenaire historique de Coeur de Ville en Lumières

Lieu culturel incontournable du centre ville, situé place des Martyrs de la Résistance face à la Préfecture et au cœur de l'Ecusson, la librairie Gibert est dirigée depuis 2000 par Sylvie Fontaine. Multi-culturel, généraliste et universitaire, ce lieu emblématique de la ville ayant pour devise « Gibert Montpellier la culture à tous les étages » s'implique dans la vie associative, économique et culturelle de la cité en participant notamment dès le début à Coeur de Ville en Lumières. C'est pour en savoir un peu plus sur les motivations et le regard de la dynamique directrice de la librairie que nous avons souhaité la rencontrer et recueillir pour vous son témoignage. Bonjour et merci de nous accueillir dans votre joli bureau du dernier étage de la librairie. Merci aussi de bien vouloir répondre à nos questions.

Tout d'abord, pouvez-vous nous dire depuis quand date le partenariat de la librairie Gibert et de Coeur de Ville en Lumières ?

Sylvie Fontaine : « Initié en 2014 par la Chambre de Commerce dont je fais partie, Coeur de Ville en Lumières est au cœur de nombreux événements comme le Grand Bazar. De 2012 à 2014, je suis trésorière de la CCI Montpellier, puis vice présidente de 2014 à 2016. Je suis donc naturellement impliquée dans ce type de manifestations » « Coeur de Ville en Lumières nait réellement de discussions entre les commerçants lors des commissions « commerce » qui se déroulent à intervalles réguliers à la CCI de Montpellier. L'idée pour nous était de rendre le centre ville plus attractif et de créer un événement de fin d'année marquant. Ainsi, on décide spontanément de lancer Coeur de Ville en Lumières en 2014. » « A l'époque, mis à part nous, peu de monde y croyait. Pour cette première édition on choisit 5 sites de l'Écusson : la Préfecture, Saint-Denis, Saint-Roch, l'Arche Jacques Coeur et la CCI de Montpellier sur la façade de laquelle sont projetés quelques jeux de lumières. »  

Comment se déroule cette première édition ?

Sylvie Fontaine : « Le succès de l'événement dépasse toutes nos espérances. Avec la petite communication que nous avons faites, nous avons réussi à fédérer un très grand nombre de spectateurs. Déjà en 2014, nos messages postés sur les réseaux sociaux nous permettent de toucher un large public, notamment les étudiants, mais pas seulement. Dès le deuxième soir, les rues sont pleines de monde. Les services de sécurité mobilisés ont presque été dépassés. Et les années d'après, cela n'a cessé de s'amplifier jusqu'à atteindre l'ampleur que l'on connait aujourd'hui. » « Au départ, l'idée était de faire un parcours marchand pour que les commerçants puissent en profiter pour illuminer leurs façades et participer activement à la fête. Dès la première année, on a ouvert nos boutiques plus tard qu'à l'accoutumée pour permettre aux visiteurs de découvrir nos magasins en nocturne. Les gens sont venus avant tout pour les illuminations, pas forcément pour les boutiques. Mais cet événement est tout de même l'occasion pour nous et les services municipaux de mettre le centre ville et les commerces en valeur. » « Pour Coeur de Ville en Lumières, on fait les guirlandes et les décorations en commun. Même si les gens n'achètent pas forcément lors des trois soirées dédiées à l'événement, ils regardent les vitrines et reviendront certainement plus tard pour faire leur shopping de fin d'année. »  

Quelles modifications apporteriez-vous aux modalités propres à l'événement ?

Sylvie Fontaine : « La date arrêtée n'est peut-être pas assez près des festivités de fin d'année. Lors de ces trois soirées, si on veut attirer les gens dans nos boutiques, il faut leur proposer quelque chose de nouveau, d'exceptionnel. Ce peut être l'occasion de faire des remises particulières. On peut aussi envisager une tombola qui dynamiserait en amont le Coeur de Ville en Lumières et inciterait à l'achat durant les trois soirées des illuminations. » « Étendre l'événement sur l'ensemble du territoire municipal afin d'éviter les mouvements de foule et permettre à un plus grand nombre de prendre part à la fête et d'admirer un maximum de spectacles serait aussi une piste d'amélioration .»  

Pour vous, que représente Coeur de Ville en Lumières en terme d'événement annuel ?

Sylvie Fontaine : « Les animations de lumières proposées sont vraiment de très grande qualité. Elles participent à faire de l'événement un spectacle de qualité internationale. C'est aussi un moment de partage fort entre toutes les générations, un événement familial et amical de haut niveau. Toutes les générations sont rassemblées : parents, grand-parents, enfants, étudiants etc. C'est une osmose durant les trois soirées, tout le monde s'émerveille, il y a une très bonne sécurité et tout se passe très bien. »  

Que vous apporte concrètement le partenariat Gibert/Coeur de Ville en Lumières ?

Sylvie Fontaine : « Coeur de Ville en Lumières permet de faire connaître Montpellier, de montrer le dynamisme culturel de la ville et participe à son développement économique. Cela permet aussi de redynamiser le centre ville, d'y faire venir de nouveaux clients et notamment ceux qui n'y venaient plus ou beaucoup moins. » « Grâce à cet événement, on parle de Montpellier en bien. Bravo à la ville pour le niveau des programmations proposées, mais aussi pour l'organisation et les conditions de sécurité particulièrement exceptionnelles. »

Allez-vous renouveler votre implication auprès de la ville de Montpellier et de la CCI pour l'édition 2018 ?

Sylvie Fontaine : « Oui, je renouvelle mon implication en tant que commerçante pour l'édition 2018. En tant que partenaire historique, on a participé financièrement dès la première année et on poursuit l'aventure ! » Merci à vous pour votre disponibilité et vos réponses. Nous vous souhaitons une belle édition 2018 !
  • En savoir + sur la librairie Gibert :
Site internet de la librairie Page Facebook : Librairie Gibert de Montpellier
2 mai 2018

Un Coeur de Ville en Lumières Hyperlapse

© Nicolas Polizzi
Nicolas Polizzi alias Nips_O est un photographe, vidéaste, spécialiste des effets spéciaux et télépilote de drône basé à Montpellier. Diplômé d'une école d'audiovisuel, il crée en 2015 sa propre entreprise de production et de post-production de films. Spécialisé dans l'événementiel et l'institutionnel, Nicolas Polizzi parcourt la France et le monde, souhaitant avant tout intervenir un peu partout et aller à la rencontre de ses clients. Son domaine de prédilection est l'Urbex, contraction des mots "urban" et "exploration", autrement dit, Exploration Urbaine. Son amour de l'image et de la ville l'a récemment conduit à réaliser une vidéo Hyperlapse en plein centre de Montpellier, à l'occasion de l'édition 2017 de Coeur de Ville en Lumières :   [embed]https://youtu.be/86g5ucwLiH4[/embed]
© Nicolas Polizzi
Pour prolonger le plaisir et en savoir un peu plus sur la démarche de Nicolas Polizzi voici, à travers quelques questions, un retour sur une expérience unique et un résultat exceptionnel.

***

Bonjour Nicolas, comment vous est venue l'idée de filmer l'édition 2017 de Coeur de Ville en Lumières ?

« J'aime beaucoup le light painting et les jeux de lumières nocturnes. Après avoir vu une vidéo hyperlapse filmée à Saint-Etienne, j'ai voulu tester cette technique à Montpellier. Et je me suis dit que la fête des lumières de fin d'année était une occasion idéale ».

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur l'hyperlapse ?

« Une vidéo hyperlapse est faite à partir d'une série de photos. Ma vidéo réalisée pour Coeur de Ville en Lumières dure 47 secondes. Et il faut compter 25 images par seconde. Ici, j'ai utilisé 1400 photos sur la totalité des clichés pris durant les 3 soirées ». « La technique de prise de vue est assez fastidieuse. Il s'agit de faire un cliché mètre après mètre en respectant à chaque fois un intervalle de 10 secondes. Comme je travaille de nuit, il faut que le temps de pause soit long. Ce film a donc été réalisé sur 3 jours. J'étais sur place de 18h à 22h chaque soir ».
« En plus du temps de présence sur l'événement, la vidéo a nécessité 2 semaines de montage ».

Pourquoi avez-vous opté pour la technique de l'hyperlapse ?

« J'ai regardé ce qui c'était fait auparavant à Montpellier dans le domaine de la photo et de la vidéo. Il y avait du Timelapse (série de photos prises du même point de vue, sans déplacement), mais pas d'hyperlapse. C'était donc pour moi un choix à la fois stratégique et esthétique. Je voulais couvrir toutes les animations, donner à voir tous les lieux mais avec un rendu relativement court. L'hyperlapse permet cela. Il condense les choses, il offre un bel aperçu d'un événement en très peu de temps. On s'en rend particulièrement compte durant la série de photos réalisées au niveau de l'arc de triomphe. Ici, le décompte représente des minutes et non pas des secondes comme on pourrait le croire à première vue ».    

Comment se déroule concrètement votre travail ?

« Je fais une photo, j'avance d'un mètre et je fais une autre photo. J'ai des écouteurs sur les oreilles, j'avance et je fais mes prises de vue. C'est parfois un peu difficile avec la foule. Les gens ne comprennent pas toujours ce que je fais et de mon côté je ne veux pas déranger. Ceci dit, la foule donne un effet de vitesse intéressant ».

Comment avez-vous imaginé votre travail pour Coeur de Ville en Lumières ?

« C'était une phase de test, je n'avais jamais fait ça ! Je voulais vraiment me mettre dans la peau de quelqu'un qui visite les lieux, qui admire chaque animation proposée. Je voulais mettre en valeur l'événement et le marché de Noël, réaliser une sorte de parcours touristique idéal, sur mesure, à la hauteur de l'événement ». « J'avais fait au préalable un parcours pour évaluer le temps et les distances. A partir d'une Google map, j'avais prévu 14 heures de présence sur place pour les 3 soirs ».

Avez-vous des envies particulières pour la prochaine édition ?

« Je pense refaire une vidéo hyperlapse. Je suis en train de réaliser un autre film de nuit à Montpellier, entre le pont de l'autoroute et le rond point près de la mairie. Il existe déjà beaucoup de vidéos hyperlapse mettant en scène la ville de jour, mais pas de nuit. » « Pour l'édition 2018 de Coeur de Ville en Lumières, je compte faire une nouvelle vidéo hyperlapse. Je souhaite améliorer le rendu. Pour l'instant je suis le seul à faire ça ».

Allez-vous vous y prendre différemment ?

« Je pense mettre un gilet réflechissant pour qu'on m'identifie bien. Pourquoi pas avec le logo de la ville et celui de ma société. Ainsi le public pourra se rendre compte que je suis en plein travail. Je pourrais me faufiler plus facilement dans la foule. Je vais essayer d'améliorer les points de vue, la stabilisation et couvrir tous les sites retenus pour le parcours 2018. La difficulté majeure, c'est le déplacement latéral, celui qui donne cet effet visuel caractéristique. Dans la foule c'est parfois un peu compliqué de l'obtenir ».

Quel est votre ressenti concernant cette manifestation annuelle ?

« Coeur de Ville en Lumières est un événement génial. J'aimerais qu'il dure plus longtemps, sur une semaine pourquoi pas ! ».
« J'adore les jeux de lumières. Je pense que pour les enfants c'est intéressant. C'est important de leur montrer ce qu'on peut faire avec la lumière. Aujourd'hui, le mapping est à la base de nombreuses campagnes publicitaires, notamment en Asie. C'est un métier qui va de plus en plus se développer. »
« J'ai aussi trouvé très intéressant le jeu de géolocalisation proposé cette année en partenariat avec les commerçants du centre ville je crois. »
  Merci à vous Nicolas et rendez-vous fin 2018 pour votre prochaine vidéo de Coeur de Ville en Lumières !
13 mars 2018

Les Luminaires Boudard, une institution montpelliéraine

Boutique emblématique et totalement associée à l'identité de la ville, Les Luminaires Boudard existent depuis 1920. En 1933, le grand-père de l'actuelle propriétaire Maguelonne Boudard Canac, s'installe à Montpellier, au 32 de la rue Foch. Depuis la création de la boutique, trois générations se succèdent pour faire vivre une passion commune : la lumière. « Depuis 1933 notre famille est installée rue Foch, à deux pas de la préfecture, toujours au même endroit », nous précise Maguelonne Boudard Canac qui nous accueille au milieu de ses magnifiques luminaires pour nous en dire un peu plus sur Coeur de Ville en Lumières. Elle particpe en effet à l'événement depuis 2014, date de la première édition.

Les Luminaires Boudard s'associent à Coeur de Ville en Lumières

« J'ai tout de suite abondé dans cette idée, je suis depuis toujours sensibilisée à la lumière ».

Les Luminaires Boudard font partie des partenaires historiques de Coeur de Ville en Lumières. En 2014, ils sont une dizaine de commerçants du centre à se positionner en faveur de ce nouvel événement. Au-delà de leur enthousiasme pour l'idée, chaque commerçant offre une aide financière. En effet, le Comité Plein Centre cofinance depuis le début chacune des éditions.

« Les petits commerçants ont humanisé l'événement dès le début de l'aventure »

« Dès la première année, nous choisissons d'ouvrir la boutique jusqu'à 21 heures. Les gens ne rentrent pas forcément dans les magasins, et d'ailleurs ce n'est pas pour nous l'objectif premier. L'idée est plutôt de faire venir dans le quartier des personnes de la ville ou de l'extérieur qui n'ont pas l'habitude de venir. En laissant la boutique éclairée, nos vitrines sont valorisées et nous envoyons un signal fort, celui de participer à la fête et de nous associer à la magie du moment ».

Quel est selon vous l'intérêt de participer à Coeur de Ville en Lumières ?

« Dès la première année, les gens étaient heureux, ravis de déambuler dans les rues et de profiter de ce magnifique spectacle. Tout le monde, les parents comme les enfants, avait les yeux écarquillés ». « Personnellement, participer à cette belle fête populaire, c'est l'occasion de s'associer à un événement d'ampleur, de m'associer à la ville, à la thématique des lumières et d'offrir aux visiteurs une belle vitrine, digne du spectacle offert. C'est aussi l'occasion de présenter aux visiteurs venus de la région mais aussi de plus loin un moment féérique et unique ».

« Valoriser notre boutique en nous associant à un tel événement est pour moi une évidence ».

Suite à l'événement, constatez-vous de réelles retombées pour votre boutique ?

« Durant les jours et les semaines qui suivent Coeur de Ville en Lumières, les clients en parlent beaucoup. On mesure un vrai engouement durant toute la période des fêtes de fin d'année. Bien que difficiles à mesurer précisément, il y a évidemment des retombées économiques positives pour notre activité ».

« Il fallait que l'événement ait lieu à ce moment là, avant les fêtes de Noël »

Comment envisagez-vous l'édition 2018 ?

Partenaire historique de l'événement depuis 2014, les Luminaires Boudard s'associent naturellement chaque année à Coeur de Ville en lumières. La thématique mais aussi la ferveur populaire et la beauté de l'événement font que le partenariat tombe sous le sens. Alors, quand nous demandons à Maguelonne Boudard Canac si elle compte renouveler son engagement en 2018, la réponse ne se fait pas attendre :

« Pour 2018, c'est oui !  ».

Mais elle apporte toutefois une précision : « en 2018, nous opterons probablement pour du mécénat, mais nous serons présents, sans aucun doute ! »

Quels changements apporteriez-vous à votre boutique pour l'occasion ?

« Je pense qu'il faudrait encore plus développer le clin d'oeil, la connotation aux lumières. Je parle en tant que commerçante évidemment. Ce serait bien si toutes les boutiques du centre faisaient un éclairage spécifique de leurs vitrines. Ce serait bien de marquer l'événement en mettant encore plus l'accent sur les lumières. En mettant aussi en place des vitrines encore plus jolies. De notre côté, nous allons accentuer l'éclairage de nos vitrines. Faire une proposition spécifique, totalement dédiée à l'événement ». Merci à Maguelonne Boudard Canac pour son accueil et pour son enthousiasme. Rendez-vous en décembre 2018 !
21 février 2018

La Nef, un lieu d’art et de lumière

Adresse montpelliéraine encore relativement confidentielle, La Nef est un espace de vente dédié aux métiers d'art contemporain. Il y est question d'artisanat, de pièces uniques et travaillées avec soin par des artisans d’art venus des quatre coins de l'hexagone. Alors c'est tout naturellement que ce lieu pas comme les autres a choisi, à l'instar de nombreux autres commerçants du centre, de s'associer à l'événement montpelliérain Cœur de Ville en Lumières.

La Nef, un lieu d'exception à Montpellier

Située rue de l'Université, aux abords de l'Agora, la boutique est fondée en mars 2015. Depuis bientôt trois ans, La Nef Atelier d'Art de France est installée en plein cœur historique, dans les murs de la Chapelle de la Visitation restaurée et aménagée à cet effet. Émanation d'Ateliers d'art de France fédérant plus de 6000 artisans d'art, artistes et manufactures à travers le pays, La Nef offre à sa clientèle un éventail d'œuvres et de pièces exceptionnelles renouvelées chaque trimestre.

"Nous proposons des pièces uniques à la vente, mais nous sommes une boutique, pas une galerie d'art"

Parmi les thématiques régulièrement proposées par La Nef, on retrouvera très prochainement des pièces dédiées aux animaux. Cette thématique fait d'ailleurs l'objet d'un partenariat avec le zoo de Montpellier. « C'est l'occasion pour nous de faire des échanges de communication avec les équipes du zoo », indique l'assistante commerciale de La Nef.

La Nef s'associe à Cœur de Ville en Lumières

En décembre 2017, les responsables du lieu ont souhaité tenter l'expérience d'une ouverture nocturne durant les trois soirées de Cœur de Ville en Lumières. Les 30 novembre, 1er et 2 décembre, La Nef est restée ouverte jusqu'à 22h. A cette occasion, le lieu a bénéficié de l'incroyable flot de visiteurs venus admirer les animations projetées sur la façade de l'Agora.

Comment le partenariat s'est-il réellement mis en place ?

« Un responsable de la ville est venu nous informer des animations prévues à l'Agora. Il nous a proposé de nous associer à l'événement en nous suggérant de rester ouvert durant les trois nocturnes. Après un petit temps de réflexion, nous avons choisi de tenter l'aventure. C'était pour nous une formidable opportunité de faire connaître La Nef auprès d'un large public et de nous associer à un tel événement ». « Nous avons trouvé un public intéressé, curieux et respectueux du lieu. On a eu quelques appréhensions en amont de l'événement, quelques craintes liées aux mouvements de foule, notamment à l'intérieur de notre boutique qui présente des objets très fragiles. Mais au final, on n'a eu aucun problème, pourtant le nombre de visiteurs a été très important durant les trois soirées. Nous nous sommes organisés pour encadrer le flux d'entrées et de sorties et tout s'est bien passé ».

"Un événement fédérateur et un timing idéal pour les commerçants"

Suite à ce partenariat, avez-vous pu constater de concrètes retombées ?

« Début décembre, c'est le moment idéal pour faire découvrir la Nef. C'est un lieu parfait pour faire des cadeaux et ceux de fin d'année en particulier. D'ailleurs, nous avons eu de grosses retombées suite à l'événement».

"Le public de Cœur de Ville en Lumières est émerveillé, il a envie de voir de belles choses. Et nous, on aime les publics émerveillés"

« En terme de ventes, cela représente une belle augmentation. Nous avons reçu durant les trois nocturnes plus de 2000 visiteurs, 10 fois plus qu'en temps normal. Quelques belles ventes ont eu lieu durant l'événement. Et ensuite, nous avons constaté une augmentation significative des ventes durant tout le mois de décembre ».

Conseilleriez-vous à d'autres commerçants d'ouvrir leurs boutiques durant les trois nocturnes de Cœur de Ville en Lumières ?

« C'est une bonne chose de participer à Cœur de Ville en Lumières et de voir que chaque année le succès croît. Après, cela dépend de ce que chaque commerçant propose à la vente. Mais globalement cela est très intéressant pour un commerce de s'associer à l'événement, surtout au moment des fêtes de fin d'année ».

"Nous serons présents en décembre 2018 pour la 5è édition de Cœur de Ville en Lumières"

Comment envisagez-vous l'édition 2018 Cœur de Ville en Lumières ?

« On va aménager encore plus l'espace, le penser et l'optimiser en terme de flux. On va faire en sorte que les objets soient encore plus mis en valeur et que le public puisse se déplacer confortablement dans toute la boutique. On va également travailler pour l'occasion une thématique un peu spéciale. ». La responsable de La Nef nous chuchote qu'une belle surprise se prépare pour l'occasion. Alors surtout, si vous flânez du côté de l'Agora pour les illuminations de décembre, n'oubliez pas de faire un saut à La Nef pour découvrir le lieu, les pièces exposées et la surprise préparée par l'équipe.
8 décembre 2017

Quand les montpelliérains s’emparent des Lumières

Corinne, aux manettes du Blog d'une Provinciale, nous propose cette superbe vidéo réalisée par ses soins durant l'édition 2017 de Coeur de Ville en Lumières à Montpellier. Événement festif de fin d'année, les illuminations projetées sur les façades des plus beaux monuments de la ville sont l'occasion pour tous les montpelliérains et les touristes de partager un moment convivial le temps d'une balade nocturne. C'est pour prolonger la parenthèse enchantée et l'offrir au plus grand nombre que Corinne nous offre avec joie ce très joli montage vidéo.  En attendant l'édition 2018, qui promet elle aussi d'être incroyablement spectaculaire, regardez-le et partagez-le !
© Leblogduneprovinciale
7 décembre 2017

Préparons ensemble le Coeur de Ville en Lumières 2018

Coeur de Ville en Lumières 2017 s'achève tout juste et nous travaillons déjà à l'édition 2018. Pour la préparer au mieux et vous offrir un spectacle à la hauteur de vos attentes et de vos envies, nous vous proposons de donner votre avis !
  • Vous avez aimé cette édition ? Aidez-nous à préparer la prochaine en répondant à notre enquête de satisfaction.
[caption id="attachment_636" align="alignnone" width="960"] © CCI Hérault[/caption]
3 décembre 2017

Un Coeur de Ville en Lumières et en famille

[caption id="attachment_628" align="alignleft" width="1024"] © Les Aventures des Petits Pois[/caption] Comme le dit si justement Caroline du blog montpelliérain Les Aventures des Petits Pois, on sait qu'on est vraiment entré dans la période de Noël une fois la traditionnelle sortie nocturne en famille effectuée. A Montpellier, les festivités de fin d'année débutent généralement par les illuminations projetées sur les monuments de la ville. On choisit un des 3 soirs annoncés, on réunit toute la petite tribu, on s'équipe de gants, de bonnets et autres doudounes et hop, tout le monde dehors pour une balade nocturne pleine de lumière et de joie. Petit tour des festivités nocturnes avec Caroline et sa petite famille. Direction les illuminations mettant en lumière le musée Fabre, la Préfecture, l'Arc de Triomphe et la Cathédrale Saint-Pierre. Parmi les 11 sites illuminés cette année, la famille de Caroline a choisi ces 4 lieux. [video width="1280" height="720" mp4="http://lumieres-montpellier.fr/wp-content/uploads/2017/12/videoplayback.mp4"][/video] © Les Aventures des Petits Pois
  • Pour découvrir toutes les photos, les vidéos et les conseils de Caroline pour un Coeur de Ville en Lumières et en famille réussi, allez lire sur son blog Les Aventures des Petits Pois l'article dédié !
28 novembre 2017

Cœur de Ville en Lumières, les nouveautés 2017

Événement montpelliérain incontournable de fin d'année, Cœur de Ville en Lumières nous offre pour cette 4è édition de belles nouveautés. De nouveaux sites illuminés, des invités de prestige, des animations artistiques et ludiques et une application dédiée aux illuminations et à un jeu de géocatching, en partenariat avec les commerçants du centre ville. Découvrez sans plus attendre le détail de toutes ces belles surprises !

1. Trois nouveaux sites

En 2016, Cœur de Ville en Lumières proposait un parcours déjà très riche. Cette année 3 lieux s'ajoutent à la liste déjà prestigieuse : l'Agora, la Cathédrale Saint-Pierre et la place Notre Dame.

2. Un partenariat

Seconde nouveauté, le partenariat avec 5 écoles artistiques de Montpellier qui s'emparent de 4 sites sur lesquels seront projetées leurs créations.

3. Un spectacle de rue

Cette année la Compagnie La Belle Zanka nous offre une parade nocturne à travers le centre-ville de Montpellier.

4. Une application

Totalement dédiée à l'événement, l'application vous donne accès, entre autres, à l'affiche en réalité augmentée, au plan interactif de l'événement et au making of du Cœur de Ville en Lumières.

5. Un jeu

Jouez durant les 3 jours de Cœur de Ville en Lumières avec les commerçants du centre ville et via le jeu en téléchargement sur l'application. Tentez de gagner des lots et des bons de réduction !
27 novembre 2017

Cœur de Ville en Lumières : 10 conseils pour profiter de votre soirée

Moment incontournable et festif de cette fin d'année, Cœur de Ville en Lumières réunit parents, enfants mais aussi bandes d'amis autour d'un spectacle magique. Si vous voulez faire plaisir aux petits comme aux grands qui vous sont chers, proposez-leur, la nuit venue, une jolie soirée, le 30 novembre, le 1er ou le 2 décembre. Emmenez-les admirer les façades illuminées des 11 édifices les plus prestigieux de Montpellier. Offrez-leur du rêve !

Pour que la fête soit vraiment au rendez-vous, nous vous donnons 10 conseils indispensables. Comment venir ? Où trouver toutes les informations utiles ? Quelles sont les animations prévues ? Bref, pour tout voir dans les meilleures conditions, suivez le guide !

1. Prévoir toute la soirée

Les illuminations débutent à 18h30. Nous vous suggérons d'anticiper un peu et de consacrer toute la soirée à l'événement. Profitez de cette occasion pour vous balader en ville, pour regarder les vitrines de Noël des commerçants, pour prendre un chocolat chaud sur une terrasse chauffée et sélectionner les illuminations que vous souhaitez voir en premier.

2. Préférer les transports en commun

Ayant attiré plus de 200 000 spectateurs lors de la précédente édition, il y a fort à parier que Cœur de ville en Lumières 2017 remporte cette année encore un franc succès. Aussi, pour être serein et décontracté, utilisez les transports en commun pour vous rendre au centre-ville rapidement et en toute tranquillité. + de renseignements sur le site de la TAM

3. Bien s'équiper

Pensez à bien vous couvrir et à vous chausser confortablement pour être prêt à arpenter les rues de Montpellier et admirer chaque projection dans les meilleures conditions.

4. S'informer sur place

Si vous avez la moindre question, sachez que durant les 3 soirées de fête, 2 points infos vous renseignent en permanence durant l'événement. L'un se situe à l'office du tourisme et l'autre sur l'esplanade du Peyrou.

5. Utiliser l'application

Téléchargez l'application, pour Apple ou Androïd, entièrement dédiée au Cœur de Ville en Lumières 2017. Vous pourrez accéder à la carte interactive, à l'affiche en réalité augmentée et à d'autres surprises.

6. Imprimer le programme

Vous pouvez aussi imprimer le programme téléchargeable en version pdf sur le site web de Cœur de Ville en Lumières.

7. Profiter des animations commerçantes

Durant les 3 jours consacrés à l'événement, les commerçants du centre-ville de Montpellier se mobilisent pour vous faire gagner des lots et des bons d'achat.

8. Découvrir les animations ludiques

Sur l'esplanade du Peyrou, des animations ludiques dédiées aux enfants mais aussi aux adultes vous sont proposées durant les 3 nocturnes.

9. Admirer le spectacle de rue

La compagnie de rue La Belle Zanka vous offre une belle parade sur échasse. Une occasion supplémentaire de vivre un Cœur de Ville en Lumières d'exception, placé sous le signe du spectacle.

10. Découvrir le marché de Noël

Et enfin, profitez de votre fin de journée en centre-ville pour aller vous promener dans les allées du marché de Noël et ajouter un peu plus de magie à ces festivités de fin d'année.